Nourrir bébé

De 0 à 5 mois, un mangeur accommodant

Premier mois :

De 0 à 5 mois – Quelques heures après la naissance, le bébé fait comprendre qu’il a soif. Pour alimenter un nouveau-né, les façons de faire ont beaucoup évolué ; on a longtemps attendu vingt-quatre heures pour commencer l’alimentation lactée, et on se contentait d’un apport d’eau sucrée ou, pour d’autres, de tisanes (fenouil surtout).

Actuellement, chez le nouveau-né normal, l’alimentation précoce est pratiquée et bien tolérée. Dès le deuxième jour de vie, le nouveau-né prend six repas de 15 à 20 g de lait avec augmentation de 5 à 10 g chaque jour pour arriver à la fin de la première semaine à six repas de 60 à 70 g, et à un mois à six repas de 100 à 120 g.

Deuxième mois :

C’est en général vers la sixième semaine que l’on passe à cinq repas.

Avec les laits maternisés, on évite l’adjonction de farines, mais si le nourrisson a des nuits imparfaites, on ajoutera une farine peu ou pas sucrée de type décoction farineuse dans le dernier biberon.

Troisième mois :

Le nourrisson a en général cinq repas par jour, toutes les trois heures et demie, quatre heures. Chaque repas est composé de lait en poudre correctement dosé (150 g environ par biberon), avec ou sans farine. Les farines existent sous forme de décoction (avec cuisson prolongée de riz ou d’orge), sous forme instantanée ou à cuisson rapide. L’adjonction de farine est recommandée si le bébé a tendance à la diarrhée, aux gaz ou à l’agitation nocturne.

On peut déjà introduire un peu de légumes, des carottes de préférence, dans un des biberons.

Quatre à cinq mois :

L’enfant est capable de s’habituer au rythme de quatre repas saufs s’il est encore à l’allaitement mixte avec le sein.

Des légumes sous forme de bouillies au bouillon de légumes, de soupes de légumes sont introduits dans son alimentation en même temps que des fruits en compote ou frais.

À la fin du premier semestre

, les quatre repas sont déjà bien diversifiés avec un repas légumes et fruits (compote à la cuillère) et un goûter laitage (yaourt ou fromage blanc). Les premiers six mois sont en général une période d’élevage facile si la maman s’adapte bien à son enfant et à ses besoins. L’appétit de bébé, le plus souvent féroce pendant les trois premiers mois, se modère ensuite. La quantité de nourriture nécessaire par jour se calcule habituellement en se basant sur le poids de l’enfant : 1/10e du poids de l’enfant + 200 g.

Les vitamines A et D sont très importantes pour le nourrisson et sont prescrites par le médecin selon la composition du lait utilisé et l’état de l’enfant. Pour les jus de fruits il faut tenir compte des autres apports en vitamine C et de la tolérance de l’enfant.

Selon les pédiatres et leur conception alimentaire, les aliments nouveaux (œufs – viandes – légumes – fruits) sont introduits de façon modérée ou audacieuse à des mois différents entre trois et six mois. Autrefois les bébés étaient nourris exclusivement au lait jusqu’à six mois. Puis est venue la mode de l’alimentation diversifiée précoce avec ses exagérations. Sans pour autant renier les apports d’une nouvelle diététique, il faut respecter les possibilités digestives de l’enfant et ne jamais oublier son besoin primordial de lait jusqu’à six mois.

La nature ne donne des dents aux bébés qu’après six mois…

17 août 2016
Couches dodot

De 0 à 5 mois, un mangeur accommodant

De 0 à 5 mois, un mangeur accommodant Premier mois : De 0 à 5 mois – Quelques heures après la naissance, le bébé fait comprendre […]
2 mai 2016
Couches Huggies

Les réflexes archaïques

Les réflexes archaïques Dès la naissance, le bébé possède un certain nombre de « réflexes » indispensables à sa survie. Si le pédiatre pratique devant vous le premier […]
11 avril 2016
Couches Pampers New Baby Sensitive

Régime pour allaiter

Régime pour allaiter Aucun aliment n’est défendu pendant l’allaitement. Conseil régime. Il faut simplement savoir que certains d’entre eux peuvent donner un goût au lait. Ce sont, par […]
11 avril 2016
Couches pampers new baby

Biberons et tétines, un large choix

Biberons et tétines, un large choix Chaque année, ou presque, les rayons puériculture voient fleurir de nouveaux produits concernant les biberons. Ils sont le résultat des […]
error: Content is protected !!