De 6 à 12 mois: ses goûts alimentaires s’affirment

Pampers premium
Comment l’aider à devenir propre?
10 mai 2016
Couches pampers active fit 5+
Il porte tout à la bouche.
30 mai 2016

De 6 à 12 mois: ses goûts alimentaires s’affirment

Couches en ligne

De 6 à 12 mois: ses goûts alimentaires s’affirment

Le rythme des quatre repas doit être en harmonie avec la vie familiale.

Le petit déjeuner

est à base de lait: en général on donne un biberon avec des farines instantanées. Si on a un peu de temps il est préférable d’utiliser des farines à cuire que l’on peut varier et qui sont un peu moins lourdes à digérer. Mieux vaut éviter les farines chocolatées. On peut ajouter au biberon un biscuit, une biscotte ou du pain si le bébé aime mâcher, se frotter les gencives. L’habitude de manger seul se prendra ainsi doucement.

Le déjeuner

comporte deux plats dont un des légumes à la cuillère. Cette purée apporte peu d’éléments protéiques, il faut par conséquent y adjoindre des protéines sous forme de poisson (merlan – colin – sole), de viande (jambon – poulet – dinde – agneau – bœuf) ou d’étuis. Le deuxième plat est un dessert. Fruits crus à croquer à la main, fruits cuits à manger à la cuillère ou jus de fruits. Les quantités diffèrent selon les enfants et seront établies avec le pédiatre lors des visites obligatoires. Cependant, il est maintenant admis qu’on ne doit pas forcer un enfant à terminer son plat s’il montre des signes de refus. S’alimenter doit toujours rester un moment de plaisir pour lui. En le contraignant à manger et en transformant le repas eu une épreuve de force, on risque parfois de provoquer des réactions d’anorexie.

Le goûter

est un repas lacté : biberon simple ou laitage avec biscotte, biscuit ou pain.

Le dîner se compose d’un puis bientôt de deux plats. Un potage de légumes plus ou moins épais ou épaissi par de la semoule, du tapioca, ou des petites pâtes et agrémenté de lait et de gruyère râpé. Un dessert : laitage ou fruits. Les nouveaux aliments introduits pendant cette période sont bien acceptés. Cependant les saveurs et les consistances, le sucré ou le salé sont diversement apprécies selon les enfants.

Le goût a fait son apparition. À cet âge tous les petits ont envie de mettre les mains dans leur assiette. Il faut les laisser faire mais en dirigeant les opérations. Il faut également éviter de provoquer des dégoûts en insistant trop sur un aliment particulier. Mieux vaut abandonner pour revenir à la charge plus tard.

C’est aussi le moment de sevrer l’enfant du biberon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!