Croissance bébé

La marche à quatre pattes.

Tous les bébés ne marchent pas à quatre pattes, et leur manière de se déplacer avant d’avoir acquis la marche normale est bien variable.

La marche à quatre pattes.Vers quatre, cinq mois, ils rampent en s’aidant des genoux et des coudes et souvent se déplacent ainsi très vite.
Dès que la position assise est acquise, les deux manières les plus banales sont la marche à quatre pattes et une sorte de déplacement sur le derrière avec une jambe repliée ou non sous les fesses.
Il va très vite ainsi et vous le prouvera lorsque vous voudrez le prendre pour l’habiller ou l’installer pour les repas.

L’acquisition de cette autonomie de déplacement n’est pas encore la marche avec laquelle il acquiert la notion de son indépendance, mais le début de la phase où il demande à être sorti du parc, du lit, de sa chaise.

Il peut commencer d’importantes colères et il faut être attentif à ses demandes qu’il a de nombreux moyens d’exprimer.
De même, le bon contrôle de sa main va marquer le début du jeu qui consiste à jeter rapidement ce que vous lui donnez, à le faire dix fois, vingt fois, sans se lasser, répétant cette expérience considérable de voir un objet animé d’une vie propre, tomber, donc se déplacer seul dès qu’il ouvre la main. Bébé prend peu à peu conscience de la vie indépendante des objets et de leur existence en dehors de son propre corps
La position debout résulte d’une maturation particulière du système nerveux qui fait augmenter le tonus des muscles de la partie postérieure du corps.

Le réflexe de redressement, la marche automatique ont très tôt disparu, comme nous l’avons vu. Puis s’est installée cette phase d’hypotonie qui s’est atténuée peu à peu.

Et bébé, vers six, sept mois, a tendance à redresser les jambes, à les tendre, à se redresser. Il aime alors sauter quand vous le tenez dans vos bras. C’est le début de la station debout. Tenu sous les aisselles, il aime à rester debout et souvent pleure lorsque vous le forcez à s’asseoir. Il peut longtemps se tenir sur les jambes, se dresser, sauter sur les deux pieds lorsque vous le soutenez.
Mais il est encore incapable de rester debout longtemps en se tenant aux barreaux du parc ou de son lit comme il le fera deux à trois mois plus tard.

Cependant, plus il grandit et plus il va aimer cette position debout pour laquelle il est fait.
La question que beaucoup de mères posent est :

« Faut-il le laisser se mettre debout ? »
Beaucoup de mamans vont associer à la station debout précoce le risque de jambes un peu arquées. C’est faux. Rien n’est plus fort que l’instinct. Bébé se mettra debout lorsqu’il en sentira le besoin et en aura les capacités. Il le fait, car il est capable de le faire.

Bien sûr, il faut le laisser se mettre debout alors qu’il en a l’envie et le désir. C’est à partir de cette phase où il se met debout souvent, des heures dans la journée, que vous lui apprendrez à marcher en le tenant par les deux mains ou sous les aisselles.

Et il apprendra tout seul en se tenant au bord du parc, en se tenant aux murs, en poussant une chaise devant lui.

23 juin 2015
A quatres pattes

La marche à quatre pattes.

La marche à quatre pattes. Tous les bébés ne marchent pas à quatre pattes, et leur manière de se déplacer avant d’avoir acquis la marche normale […]
error: Content is protected !!