L’expulsion du bébé lors de accouchement

Couches Huggies
Les réflexes archaïques
2 mai 2016
Pampers premium
Comment l’aider à devenir propre?
10 mai 2016

L’expulsion du bébé lors de accouchement

Cape de bain Chicco

L’expulsion du bébé lors de accouchement

Lorsque la tête du bébé franchit le col…

…elle se trouve engagée dans le vagin qui est très extensible. C’est la phase de l’accouchement où la tête du bébé, qui est la partie la plus large de son corps et habituellement la première à se présenter,  va commencer à se frayer un passage à travers le bassin osseux, puis à travers le bassin mou jusqu’à la vulve.

Le bassin osseux

C’est une sorte de vasque évasée vers le haut dont la porte d’entrée est appelée « détroit supérieur » et la porte de sortie « détroit inférieur ». Il présente de plus un rétrécissement interne appelé « détroit moyen ». Les parois osseuses du canal sont constituées en avant par le pubis, en arrière par le sacrum et le coccyx, et de chaque côté par les os iliaques du bassin.

Le détroit supérieur, porte d’entrée du bassin, a grossièrement une forme de cœur. Les grands diamètres, droit et gauche, mesurent 12,5 cm. La tête du bébé pourra franchir ce détroit en empruntant préférentiellement l’un ou l’autre des espaces ménagés, c’est-à-dire qu’elle devra se mettre obliquement de façon à faire coïncider son grand axe avec un des deux grands diamètres obliques du bassin.

La tête du bébé

Elle n’est pas ronde mais ovale. Sa longueur du front à l’occiput est de 12 cm et sa plus grande largeur de 9 cm. La voûte crânienne est faite d’os cartilagineux séparés par des sutures souples qui s’élargis­sent en avant par la fontanelle antérieure, en forme de losange, et en arrière par la fontanelle postérieure, plus petite et triangulaire. Ces fontanelles de forme différente permettent de repérer lors des touchers vaginaux où se trouvent le front et l’occiput (fontanelle losangique = bregma — front; fontanelle triangulaire = lambda = sommet du crâne). Ces repères permettent de suivre le déroulement de l’accouchement.

Pour que la tête franchisse le détroit osseux qui marque l’entrée dans le bassin, il faut qu’elle se fasse la plus petite possible. La flexion de la tête du bébé, amenant son menton contre sa poitrine, permet de réduire au maximum ses dimensions à 9,5 cm ; par ailleurs, les os du crâne n’étant pas soudés, les sutures et les fontanelles permettent à la tête de se modeler selon la forme du bassin.

C’est la raison pour laquelle certains enfants ont à la naissance un crâne allongé en pain de sucre, toujours impressionnant, qui disparaît en 24 à 48 heures. Lorsque la plus grande dimension de la tête du bébé a franchi la porte d’entrée, on dit que la présentation est engagée.

Ce qu’on appelle dans le jargon médical les « variétés de présentation » définissent la direction de la tête du bébé par rapport au bassin de sa mère. Selon que c’est l’un ou l’autre espace de cette sorte de « cœur » qui est emprunté par la tête, on dira que la présentation est postérieure (le crâne proche du sacrum, le visage sous le pubis) ou antérieure (le contraire).

Mais les phénomènes ne s’enchaînent pas toujours rigoureusement : on peut être à dilatation complète sans que pour autant la tête soit engagée ; à l’inverse la tête peut être engagée sans que la dilatation soit complète.

La descente dans le bassin osseux

La descente dans le bassin osseux va prendre un certain temps, bien difficile à préciser. Vous pourrez entendre la sage-femme dire successivement que le bébé est engagé partie haute, partie moyenne puis partie basse.

Le détroit inférieur à son plus grand diamètre non plus en oblique mais d’avant en arrière, du pubis au coccyx. Ainsi la tête rentrée obliquement dans le bassin osseux devra tourner en spirale pour ressortir dans le grand axe vertical osseux. Le coccyx peut reculer parfois de trois centimètres afin d’agrandir cet espace utilisé par le grand axe de la tête du bébé.

C’est seulement à présent que la sage-femme vous aidera à vous mettre en position gynécologique, les jambes écartées soutenues par des porte-cuisses.

On pratiquera alors un modeste rasage des poils du périnée entre l’anus et le bas de la vulve (en laissant les poils du pubis), afin de pouvoir surveiller la distension de cette région et prévenir une éventuelle déchirure.

En appuyant sur le périnée, la tête provoque l’envie de pousser, mais attention, la tête est encore trop haute, il est trop tôt et il faut attendre qu’elle soit à partie moyenne ou à partie basse du défilé osseux, sinon les efforts d’expulsion seraient inutiles et fatigants.

Afin d’éviter de pousser, il faut souffler, inspirer, souffler assez vite en saccades – le temps que l’envie passe… Une fois la tête arrivée à partie basse, vous pourrez accompagner votre irrésistible envie de pousser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!